Deux nageuses en quête d’une piscine intérieure à Trois-Rivières

Deux nageuses en quête d’une piscine intérieure à Trois-Rivières

LE NOUVELLISTE

Brigitte Trahan -

TROIS-RIVIÈRES — Deux nageuses de la région, dont une a recueilli une pétition de plus de 3450 noms sur Change.org, s’unissent pour demander à la Ville de Trois-Rivières de construire une nouvelle piscine intérieure, assez grande pour permettre notamment l’entraînement des athlètes.

S’il le faut, Isabelle Perron-Blanchette et Heidi Levasseur, bien connue au Québec pour ses exploits en longue distance, sont prêtes à prendre le bâton du pèlerin, dans la mesure de leurs moyens, afin d’essayer de trouver des commanditaires et du soutien financier d’entreprises pour réaliser ce projet qui leur tient à cœur.

Heidi Levasseur, dont l’ambition est de devenir la première femme à traverser l’Atlantique à la nage, raconte qu’elle doit faire ses entraînements «à Drummondville, à Québec et à Montréal». Et même si la piscine de l’UQTR était ouverte, dit-elle, il n’y a pas suffisamment d’heures, déplore-t-elle, sans compter que les bains, à près de 10 $ pièce, sont extrêmement chers, dit-elle. «Ce n’est pas normal. À Montréal et Québec, c’est gratuit. À Nicolet, un bain c’est 4 $ et si l’on achète une série de bains, ça revient à 2 $. À Matane, c’est 2 $ ou 3 $», dit-elle. «Normalement, c’est entre 2 $ et 5 $ un bain», résume-t-elle.

Source : Le Nouvelliste

Fermer le menu
×

Panier

Panier